Zoom sur la Coopération Internationale

La coopération internationale constitue l’une des cinq missions de l’enseignement agricole français. En soutenant activement les mobilités européennes et internationales des lycéen.nes, des apprenti.e.s, des étudiant.e.s et de ses personnels, ainsi que les échanges et projets de coopération en matière de formation et de recherche, l’enseignement agricole et notre établissement participent pleinement au renforcement de la recherche, l’innovation, de la formation professionnelle, citoyenne et la mobilité.

Les stages à l’étranger (Europe et Hors Europe)

La mobilité européenne, fortement encouragée par le programme ERASMUS+, représente 85% de la mobilité sortante de l’enseignement agricole, contribuant ainsi à la construction d’une Union Européenne unie et ouverte sur le monde.
Au lycée Jacques Bujault, l’accent a été mis sur les stages à l’étranger en Europe et Hors Europe. Les destinations sont variées : Crête, Bulgarie, Pologne, Allemagne, Ecosse, Suisse, Russie, Norvège, Afrique du Sud, Sénégal, Maroc, Malaisie, Costa Rica…
Si ces destinations concernent principalement les classes de BTSA « GPN » notre objectif est d’inciter et de généraliser ces stages à l’ensemble des classes de BTSA et des classes de 1ère.
Deux enseignants référents sont présents sur le lycée Jacques Bujault pour accompagner les démarches.

Au lycée Gaston Chaissac, depuis 2018, des stages professionnels de 2 semaines en Espagne ( à Ourense-Galice) ou en Belgique (à Melle, en partenariat avec le comité de jumelage de Melle) sont proposés aux élèves lors de l’année de première. Les élèves réalisent alors ce stage professionnel en pépinière ou dans des entreprises d’aménagement paysager au début de l ‘année de terminale bac pro.  Deux à sept élèves de terminale ont pu ainsi partir chaque année. Le financement est assuré par le programme Erasmus+ et tout élève de seconde et première bac pro motivé doit pouvoir construire son projet (en particulier par une recherche de lieu de stage) pour  effectuer une mobilité de stage dans un pays de l’UE en terminale. L’accompagnement dans le projet est assuré par une enseignante, référente coopération internationale.
Dès 2023, des étudiants de BTS pourront aussi envisager une mobilité de stage.

Section Européenne

Le lycée Gaston Chaissac propose une section européenne en langue anglaise à tous les élèves des classes de Bac Pro. En complément d’une heure de pratique de l’anglais, les élèves suivent un cours de biologie en anglais. Cela permet un renforcement de la langue.
En complément, les élèves volontaires peuvent envisager d’élaborer un projet pour un séjour partent l’étranger quelques jours durant leur formation, souvent chez un de nos partenaires, en Espagne ou en Belgique.

Référent Coopération Internationale pour les apprentis

Depuis Septembre 2021, une formatrice est chargée d’accompagner les apprentis qui souhaitent partir en stage en entreprise à l’étranger. En 2022, le premier départ aura lieu en avril, pour 15 jours, sur une exploitation agricole belge.

Charte ECHE

Un groupe de travail intersite est constitué depuis le printemps 2022 pour mettre en place une charte ECHE au sein de l’établissement.

Voici ce que l’on trouve sur le site de l’Agence Erasmus+ : (Avril 2022)

La Charte Erasmus pour l’Enseignement Supérieur (ECHE) constitue une étape préalable et obligatoire à la participation des établissements d’enseignement supérieur aux différentes actions du programme Erasmus + pour la période 2021-2027.

Une fois obtenue, la Charte Erasmus pour l’Enseignement Supérieur (ECHE) sera valable pour toute la période de programmation du nouveau programme Erasmus+ 2021-2027.

Peuvent faire acte de candidature à la charte Erasmus pour l’enseignement supérieur, les établissements répondant à l’un des critères suivants :

  • les établissements publics d’enseignement supérieur ;
  • les établissements publics post-bac délivrant une formation d’enseignement supérieur ;
  • les établissements privés d’enseignement supérieur qui : dispensent des formations préparant aux grades ou titres répondant aux dispositions des articles D. 613-1 à D. 613-12 du Code de l’éducation ;
  • dispensent une formation afin de permettre l’obtention d’un diplôme national, dans le cadre d’un partenariat avec un EPSCP (article L. 613-7 du Code de l’éducation) ;
  • délivrent des diplômes visés sur le fondement des articles L. 443-1, L. 443-2 et L. 641-5 du Code de l’éducation.

Les établissements membres d’un consortium de l’enseignement supérieur (y compris le coordinateur s’il est établissement d’enseignement supérieur) doivent individuellement faire leur demande de Charte Erasmus+ pour l’Enseignement Supérieur (ECHE).

Cet appel à candidatures est publié et géré par l’Agence exécutive Education, Audiovisuel et Culture (EACEA) de Bruxelles.

Financements

De très nombreux financements existent en fonction du profil de chaque jeune :

  • Pour les lycéen.nes :
  • Pour les apprenti.es :
    • Financement en partie par les Opérateurs de compétence de la structure dont dépend le jeune.
      • Forfait déplacement
      • Forfait hébergement et restauration
  • Pour les étudiants
    • L’établissement dépose en 2022 un projet de charge ECHE dans le cas des mobilités des étudiants.